x
biosample_burnout

Burn out, le fléau des travailleurs

Qu’est-ce que le burn-out ?

L’OMS définit le burn out comme un épuisement professionnel qui se construit à travers un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail. Pour être plus précis dans cette définition, on peut le qualifier de trouble psychique qui résulte d’un stress important dans l’environnement de travail. Selon l’OMS, un adulte sur quatre fait un burn out au cours de sa vie professionnelle et ce, quelle que soit la profession.

Le burnout n’est pas une chose qui arrive d’un seul coup, c’est un épuisement, le résultat d’une fatigue et d’un stress qui prennent trop de place dans le quotidien. Il se développe donc progressivement chez certaines personnes exposées à des conditions de travail très stressantes, parfois frustrantes voir démotivantes. Le sentiment d'échec vient souvent accélérer le processus d’épuisement.

 

Comment repérer les signes d’un burn out ?

En principe, le burn out se distingue par plusieurs signes. Il se traduit premièrement par des signes physiques

  • Fatigue continue
  • Mal de dos
  • Insomnie
  • Migraine
  • Maux de ventre 
  • Infections fréquentes.

Ces signes physiques peuvent arriver régulièrement chez n’importe quel individu, toutefois, c’est la fréquence et la puissance qui les rendent plus difficiles à vivre au quotidien. Il n’est pas rare qu’un collègue puisse avoir des maux de tête réguliers ou un mal de dos. Ce ne sont pas des signes d’un burn out. Il faut entendre ici, que le phénomène se manifeste par la dureté de ces signes et leur permanence.

Après les signes physiques, viennent les signes qui affectent le moral comme les sensations de vide émotionnel, l’anxiété, l’irritabilité, l’isolement. Ceux-ci vont avoir des conséquences dans le travail comme des difficultés de concentration, une sensation d’être dépassé par les évènements, surchargé de travail ou encore vont entraîner une démotivation.  

Les infections physiques ont une incidence sur le moral et inversement, c’est ainsi que se crée un cercle vicieux dont il est compliqué de se sortir. Les différentes choses qui viennent affecter une personne vont créer un surplus d’information. Celle-ci ne peut plus gérer l’ensemble de ces choses qui l’affectent et elle rentre ainsi en période de burn out. 

Dans un sens plus large, le burn out se caractérise principalement par la combinaison des manifestations suivantes :

  • Physiques : fatigue, troubles du sommeil, crampes, maux de tête…
  • Émotionnelles : anxiété, tension, tristesse, hypersensibilité…
  • Cognitives : troubles de la mémoire, de l’attention et de la concentration
  • Comportementales : isolement social, agressivité, violence, comportements addictifs
  • Liées à la motivation : désengagement, baisse de moral, doute sur ses compétences

Si les conditions de travail n’évoluent pas dans le bon sens, de nouveaux problèmes peuvent intervenir comme le détachement général, des troubles alimentaires ou encore dans les cas graves de la toxicomanie. Si l’épuisement persiste on peut ainsi observer de grosses dépressions. 

 

Les causes d’un burn out 

Après avoir compris ce qu’est le burn out on peut se demander quelles sont les causes de son arrivée. Le burn out n’arrive pas sans raison ou pour de petits problèmes du quotidien, il résulte de plusieurs facteurs associés qui sont donc principalement liés au monde professionnel. Les personnes souffrant de ce mal se plaignent en principe d’une surcharge de missions, de manque d’autonomie, de responsabilités trop élevées ou mal définies ou encore d’un certain manque de reconnaissance. En principe, c’est lorsque ces facteurs ne sont pas réglés et que la situation n’évolue pas, que l’épuisement se développe le plus. 

Des études et recherches ont été réalisées pour comprendre quels sont les “profils types” atteints par ce phénomène. Il en est ressorti que les hommes et femmes étaient touchés à part égale et que ces personnes sont de caractère impliqué, perfectionniste et de nature ambitieuse. Ce qui signifie que la plupart du temps, les individus touchés sont très investis dans les actions de leur quotidien. Évidemment, des responsabilités fortes ou des conflits dans un cadre familial viennent accentuer le développement du phénomène.

Depuis un certain temps, on entend beaucoup parler de burn out dans le cadre médical. En effet, le monde médical est particulièrement touché par la surcharge de travail et encore plus depuis l’arrivée de l’épidémie de Covid-19 en 2019. 

 

Le milieu médical en burn out

Comme expliqué précédemment, le milieu médical est depuis un certain temps, encore plus touché par ce type de trouble. Les professionnels soignants comme les infirmières sont particulièrement touchés. En effet, depuis un certain temps maintenant, les hôpitaux sont surchargés, les heures de travail sont très conséquentes et l’environnement très stressant. Globalement, le burn-out touche les aides-soignants, les infirmiers, les médecins et autres car leur quotidien est marqué par des conditions de travail très stressantes et très particulières. Le phénomène est d’autant plus problématique que la santé des soignants est nécessaire au bon fonctionnement de la société. 

Le milieu médical est de base un milieu dans lequel le stress et l’épuisement font place, encore plus dans les hôpitaux avec les services d’urgence par exemple. Alors quand des facteurs viennent s'ajouter le problème s’accentue fortement comme avec le Covid. Selon certaines recherches, 14% des professionnels de la santé auraient eu ou ont des conduites addictives. Il est important de souligner que les conséquences sur les professionnels de santé ont des répercussions non seulement humaines, mais aussi sur l’organisation et la qualité des soins. La souffrance des professionnels en santé est donc bien réelle. 

Pour lutter efficacement contre leur enfermement professionnel et repérer les cas de souffrance, il est nécessaire de mettre en place des actions de prévention.Les soignants nécessitent une prise en charge spécifique via un réseau de soin adapté. Au même titre que les autres groupes de professionnels.

 

Prévenir le burn out 

Lorsque les conditions de travail sont propices à l’épuisement professionnel, certaines mesures peuvent contribuer à prévenir le burn-out. 

  • Pour une surcharge de travail : faire une liste des tâches à accomplir par ordre de priorité. Déléguer certaines tâches si cela est possible. 
  • Pour les sentiments d’échec et de frustration :fixer des objectifs précis et réalistes. Fixer des limites dans l’engagement en fonction de ses capacités.
  • Pour le stress : travailler la gestion avec des professionnels ou soi-même.
  • Pour les performances : éviter les situations de compétition
  • Pour les signes physiques : écouter son corps et se renseigner sur les moyens de réduire les signes comme pratiquer une activité physique régulière

Il existe beaucoup de petites choses à mettre en place dans le but de prévenir le burn-out. Ces éléments doivent être mis en place la plupart du temps tout simplement pour conserver des conditions de travail correctes et pour organiser clairement son quotidien. En effet, le but de s’organiser et de ne pas se surcharger vient en premier lieu pour rendre le quotidien viable et réalisable. La gestion du stress est un point très important dans la prévention car c’est un élément nécessaire pour tous et qui permet de rendre le quotidien plus simple à vivre.

Toutefois, si les conditions sont extrêmes ou que la prévention des signes d’épuisement n’est pas correctement faite, alors peut s’installer le burn-out, qui la plupart du temps nécessite un arrêt de travail. 

 

Le processus de guérison

Face à un burn out, le médecin prescrit tout d’abord un arrêt de travail de courte durée qui permet à son patient de se reposer et de prendre des mesures pour que son retour en entreprise s’accompagne des changements nécessaires. Il peut également conseiller à son patient de consulter un psychothérapeute et prescrire une thérapie comportementale. Lorsque le burn out est responsable de troubles dépressifs, untraitement antidépresseurpeut être temporairement associé au traitement psychothérapeutique.

Le processus de guérison est différent pour chaque personne toutefois pour qu’il s’enclenche correctement il faut que la personne touchée en ai conscience et accepte sa situation. Par la suite, elle pourra ainsi entamer son processus de guérison.

 

Les entreprises et le covid en causes 

Le burn-out étant qualifié comme un épuisement intimement lié à l’activité professionnelle, on peut en venir à se demander si les entreprises ont conscience des situations dans lesquelles se trouvent leurs employés ou non. 

Depuis le mois de mai, le nombre de burn-out a augmenté de 25%. Claude Halmos, psychanalyste français, s’exprimait à ce sujet en expliquant que cette augmentation était liée d’une part à la violence psychologique qu’ont subie les Français avec la pandémie et d’autre part avec les difficultés qu’ont entraînées le télétravail. Le fait de travailler dans un lieu de vie et non un cadre professionnel avec en plus aucune délimitation a provoqué beaucoup de craquages de la part des télétravailleurs. 

Les entreprises et les managers n’ont pas toujours eu conscience de la situation pour leurs employés et collaborateurs. Ainsi, le manque de compréhension a entraîné de graves conséquences. 

Le problème de gestion de la part des entreprises n’est pas né en 2019. En 2013, Nicolas Choffel, cadre au sein de l’entreprise La Poste avait mis fin à ses jours. Suite aux suicides de deux employés, La Poste avait décidé de lancer un gros projet en interne. Nicolas a ainsi été surchargé et n’a pas pu prendre de congés. Il aurait perdu 18 kilos en 5 mois à cause des conditions de travail et du stress dans lesquelles il était entraîné. Après plusieurs mois il avait déclaré un burn-out avec un arrêt maladie. A son domicile, celui recevait les mails, appels et sms de La Poste, trois semaines après, celui-ci avait mis fin à ses jours.

Une faute inexcusable de la part de l’entreprise qui, à aucun moment, n’a pris conscience du travail demandé et des responsabilités données à cet homme. Ici, ce n’est qu’un exemple parmi de nombreux. Ce genre d’incidents est arrivé à plusieurs reprises et dans de nombreuses entreprises.

C’est pourquoi aujourd’hui la prévention est très importante et les entreprises se doivent de se soucier des conditions dans lesquelles leurs employés exercent leurs activités. Le sujet du burn out est constamment dans notre entourage car c’est un phénomène de plus en plus fréquent et qui se développe encore plus avec les conditions particulières qu’a engendré la pandémie.

 

“Le burn-out, c’est quand le corps dit non mais que le cerveau lui, continue à y croire.”

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.