x
biosample_canicule

Canicule, comment appréhender les fortes chaleurs ?

La canicule, qu’est-ce que c’est ?

La canicule est un phénomène météorologique lié à un réchauffement important de  la température de l’air. Elle se caractérise par une montée de chaleur diurne mais aussi nocturne, qui perdure sur plusieurs jours voire semaines. 

Une vague de chaleur est qualifiée de canicule lorsqu'elle dépasse un certain seuil d’intensité et de durée. La canicule va favoriser la pollution de l’air, ce qui est très contraignant en ville, et les risques d’incendies, comme nous avons pu le constater récemment en Gironde. 

La canicule peut être atteinte à des seuils différents selon les normes météorologiques régionales. Par exemple, à Paris on parle de canicule si la température du jour est supérieure ou égale à 31°C et que celle de la nuit est supérieure à 21°C tandis qu’à Marseille, dans un climat tout autre, on parle de canicule si le jour on dépasse les 36°C et la nuit les 24°C.

En France, le mois de Juillet est entièrement placé sous le signe de la canicule avec des épisodes de fortes chaleurs très violents et des répercussions inquiétantes sur l’environnement et la population. La période la plus propice à la canicule dans le pays, se situe entre le 15 juillet et le 15 août.

 

Le plan canicule 

Météo France calcule des indicateurs pour pouvoir déclencher différents seuils d’alerte, on retrouve ainsi 4 niveaux différents.

  • Vigilance verte : cette vigilance est une veille saisonnière qui couvre l’été, du 1 juin au 15 septembre et peut être prolongée.
  • Vigilance jaune : c’est une alerte chaleur, la veille est renforcée en cas de pic de chaleur , elle sert à préparer la population à une éventuelle montée des températures
  • Vigilance orange : c’est l’alerte canicule, elle est déclenchée par le préfet selon les conditions locales et les indicateurs sanitaires. Elle permet aux acteurs du plan canicule de prendre les mesures nécessaires pour la population.
  • Vigilance rouge : elle est déclenchée par le Premier Ministre et prévoit des mesures et une mobilisation maximale. Elle concerne les périodes de canicules longues et intenses. 


 

Les risques liés à la canicule 

La canicule liant la chaleur sur une longue durée, l’apparition de risques se fait ressentir. Pour la population, il est important de prévenir les risques et de se protéger le plus possible. L’exposition à une température extérieure trop élevée pendant une période prolongée et sans aucune période de fraîcheur suffisante pour permettre à l’organisme humain de récupérer, est susceptible d'entraîner de graves complications, en particulier chez les nourrissons et les personnes âgées.

Pourquoi la chaleur présente-t-elle un risque ? Elle fatigue, l’organisme est en totale action pour maintenir la chaleur du corps et encore plus lorsqu’il fait trop chaud, ainsi, il se fatigue plus facilement et a besoin de pouvoir récupérer. La chaleur peut entraîner des accidents graves comme la déshydratation.

Beaucoup de personnes ne prennent pas conscience de la nécessité d’apporter de grandes quantités d’eau à leur corps pour lui permettre de lutter. Ainsi, les accidents de déshydratation se multiplient et peuvent, dans certains cas, être fatals.

Souvent, c’est au début d’une période de forte chaleur que l’on se rend compte de l’impact. Le corps ne s’est pas encore adapté.

 

Les personnes vulnérables

On retrouve trois types de personnes vulnérables face aux fortes chaleurs.

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans : Lorsque l’on vieillit, le corps transpire moins et il a donc plus de difficulté à se maintenir à 37°C. C’est ainsi que la température du corps peut augmenter et provoquer un coup de chaleur (hyperthermie).
  • Les nourrissons et les enfants de moins de 4 ans : Le corps transpire beaucoup pour se maintenir à une bonne température ce qui est rassurant au premier abord. Toutefois, c'est en perdant autant d’eau que l’on risque la déshydratation.
  • Les femmes enceintes : De par leur situation elles sont concernés par les deux types de risque cités précédemment.

 

Les petits conseils du quotidien pour appréhender la canicule 

  • Boire beaucoup d’eau et rester au frais
  • Eviter de boire de l’alcool
  • Manger en quantité suffisante
  • Maintenir son habitat au frais
  • Mouiller son corps régulièrement
  • Opter pour des repas froids
  • Limiter son activité physique

 

La canicule marine 

Pendant que l’on s’inquiète de voir les températures grimper sur terre, un autre impact de la canicule se fait ressentir. Ce mercredi 27 juillet, la mer Méditerranée a été mesurée à 30°C en Corse. Cette température est de 4 à 6 degrés supérieure aux moyennes de saison.

Cette anomalie thermique inquiète les scientifiques, car la Méditerranée est la mer qui se réchauffe le plus vite. Le phénomène s’accentue au rythme du dérèglement climatique. Ainsi, en 40 ans, ces vagues de chaleur ont été multipliées par deux. Les fortes températures ravagent les fragiles herbiers marins. Considérés comme les poumons de la mer, ils constituent un habitat vital pour de nombreuses espèces, désormais menacées. Des algues envahissantes asphyxient les massifs coralliens. Attirés par cette eau chaude, des poissons destructeurs prolifèrent aussi. 1 000 espèces exotiques ont déjà migré vers nos côtes.

 

Prévisions

Alors que ces derniers jours ont été placés sous le signe d’une baisse notable des températures, Météo France annonce dors et déjà que cela ne va pas durer. Il semblerait qu’une prochaine canicule prenne place dans le pays dès le premier août. 

La situation commence à être réellement difficile à supporter du côté des personnes fragiles qui s’apprêtent à subir une troisième vague de chaleur consécutive.

 

 

 

 

 

 

Sources : Gouvernement.fr - FranceInfo - Le Monde - Météo France - L’Ouest

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.