x

COVID-19 : Des variants indien et brésilien qui inquiètent

De nouveaux variants du Covid-19 font leur apparition : le variant Indien et le variant Brésilien.

 

Les autorités françaises craignent que ces variants du Covid-19 se propagent plus rapidement alors que la France met en place un calendrier de déconfinement.

Après les variants anglais, sud-africain, breton, une nouvelle souche du virus initial Sars-CoV-2 inquiète. 

 

  • La variant Indien

 

Le premier cas de variant Indien a été détecté par l’Office fédéral Suisse de la santé publique le 24 avril. Une nouvelle vague d’infection en Inde du virus d’une nouvelle souche du Sars-CoV-2 est en train de se propager. C’est une forme de variant qui serait résistant au anticorps.

L’inde se retrouve donc sur la liste rouge et plusieurs pays lui ont fermé ses portes, avec pour ses voyageurs un contrôle accru et une quarantaine obligatoire.

De nombreux cas de variant Indien ont été recensés ensuite en Allemagne, en Belgique, au Royaume-Uni, en Grèce et en Italie.

 

En Belgique, 20 étudiants venus d’Inde pour devenir infirmiers ont été testés positifs au variant Indien.

 

La variant indien porte le nom scientifique B.1.617 et serait « double-mutant ». Il inquiète de plus en plus car il serait plus contagieux. Près de 300 000 contaminations quotidiennes ont été franchis ces derniers jours. Les hôpitaux Indien sont surchargés et les bouteilles d’oxygène manquent.

 

  • Le variant Brésilien

 

Le variant Brésilien aussi appelé BR-P1 est en pleine propagation et serait lui aussi très contagieux. Une quarantaine est obligatoire de 10 jours pour les passagers en provenance du Brésil, du Chili, de l’Argentine et d’Afrique du sud.

 

Il se diffuserait de façon non contrôlée. La proportion de forme grave toucherait les moins de 50 ans, ce qui inquiète. 

 

  • L’évolution des variants en France

 

Des variant semblent se développer un peu partout dans le monde et plus il y aura des mutants, plus des variants vont acquérir des propriétés nouvelles, qui pourrait remettre en question la vaccination et son efficacité.

 

Le variant Brésilien circulerait selon certaines rumeurs dans plusieurs départements Français mais rien n’est encore officiel. Il inquiète car il serait extrêmement contagieux et résistant face aux vaccins. Les jeunes seraient aussi plus touchés par ce variant. Le variant brésilien existe sous deux souches : P1 et P2.

 

La France accélère les dépistages aux frontières afin de traquer ses variants du Covid-19, avec un renforcement des quarantaines obligatoires et des tests PCR lors d’un séjour dans un pays à risque.

 

Les autorités françaises ont peur d’une transmission du virus qui s’accélère à l’heure des réouvertures pour la mi-mai des bars, des restaurants et que la barre des 20 000 000 personnes vaccinées n’est toujours pas atteintes.

 

Une véritable bataille se livre contre les variants.

 

Les variants seraient responsables des formes les plus graves, actuellement c’est le variant Britannique qui représentent 82% des contaminations. Le danger du variant Brésilien est dans le manque de mesures sanitaires qui font de lui un incubateur.

 

Le variant sud-africain est sous contrôle grâce aux vaccins Pfizer et Moderna qui semble efficace.

 

Les variants inquiètent car les mesures sanitaires mise en place sont inefficaces, la distanciation sociale et les gestes barrières ne marchent pas et les confinements répétés jouent sur les français qui acceptent de moins en moins les gestes barrières.

 

Il faut garder espoir et favoriser l’accès aux vaccins partout dans le monde afin de stopper la propagation du virus et pour envisager une vie sans les contraires sanitaires.

Pour faire face au covid-19 nous avons des vaccins, des technologies, du personnels hospitaliers ainsi que des médecins. Nous leur exprimons toute notre gratitude.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.