x
biosample_virus_hivernaux

Retour des virus hivernaux, comment lutter ?

Les infections de l’hiver

Chaque année les virus hivernaux apparaissent pendant la saison et provoquent des épidémies de grippe, de bronchiolite ou de gastro-entérite. Des virus très contagieux et dangereux pour des personnes plus faibles comme les personnes âgées et les nourrissons. Ces infections sont surveillées de près par les médecins car elles affectent chaque année des millions d’individus. De plus, elles engendrent un très gros impact auprès des structures de soin.

Au quotidien, nous remarquons une recrudescence de ces virus. Les virus respiratoires sont des motifs de consultation qui deviennent de plus en plus fréquents. Pour le moment, ces niveaux ne sont pas encore revenus à ceux d'avant l’épidémie de Covid-19.

Evidemment, pendant la saison hivernale, de nombreux virus circulent. On observe ainsi plusieurs catégories :

  • Les virus respiratoires : responsables des rhumes, rhinopharyngites, grippes saisonnières, bronchites et de la bronchiolite pour les enfants.
  • les “rotavirus” : responsables de la gastro-entérite

Ces virus se transmettent par le biais de différents facteurs. Ces facteurs sont parfois difficiles à éviter ce qui accélère la contamination des personnes. Il n’est pas rare qu’un foyer composé de plusieurs personnes soit entièrement atteint de la grippe ou de la gastro-entérite tellement la contagion est rapide en lieu clos. Les virus se transmettent en effet très facilement par le biais de :

  • La toux, l’éternuement, les postillons et la salive d’une personne infectée
  • Le contact par les mains ou le contact d’un objet contaminé par une personne infectée

 

Les conséquences des virus

Les trois gros virus cités précédemment ont des symptomatologies bien particulières.

La grippe apparaît de façon assez rapide et brutale sous la forme d’une forte fièvre, de courbatures, de fatigue intense et d’un malaise général avec parfois des symptômes respiratoires comme la toux sèche ou le nez qui coule. La maladie dure environ une semaine toutefois la fatigue s’installe fréquemment sur une durée de trois, quatre semaines. C’est une maladie qui touche tout le monde et qui souvent, est considérée comme peu dangereuse. Toutefois, ce n’est le cas que lorsqu’elle touche des personnes jeunes et en parfaite santé. La grippe peut être très grave voire mortelle. Le virus est dangereux et en particulier chez les personnes les plus fragiles comme les personnes âgées ou les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes atteintes d’obésité ou encore les nourrissons.

Ce sont pour ces types de profils que l’on voit le plus souvent apparaître des complications telles que :

C’est pourquoi la grippe constitue une réelle problématique. Elle se propage facilement et peut engendrer de grosses complications demandant un accès aux soins rapide.

La bronchiolite, elle, est due à l’atteinte du virus dans les poumons. Elle provoque un gonflement des bronchioles chez les enfants de moins de 2 ans. C’est un virus très fréquent mais surtout très contagieux. Les nourrissons possèdent des bronchioles plus petites que les enfants et les adultes. Un nourrisson a donc plus de risque que le gonflement de ses bronchioles l’empêche de respirer correctement. La bronchiolite peut être provoquée par un simple rhume, une toux qui va finalement entraîner des difficultés pour boire et pour manger. C’est une maladie qui ne doit pas être prise à la légère car elle se présente uniquement sur des nourrissons qui sont encore assez fragiles.  

Enfin, la gastro-entérite est provoquée par une inflammation du tube digestif. Elle peut entraîner des nausées, une perte d’appétit, des vomissements, des crampes abdominales, de la fièvre, de la fatigue et de fortes diarrhées. Ce virus est très contagieux et dangereux. Les enfants de moins de 5 ans et les nourrissons sont très sensibles à cette maladie. Pour cause, l’ensemble de ces symptômes provoque une déshydratation assez importante qui peut provoquer une fragilité supplémentaire à l’enfant mais aussi aux personnes âgées.

 

Comment limiter les contaminations ?

Étonnamment, la situation de crise sanitaire aide les médecins et les structures de soin à limiter les dégâts. En effet, le port du masque et les gestes barrières ont évidemment un effet positif sur l’hygiène globale des individus.

Pour éviter les risques de contamination on compte quatre gestes barrières principaux :

  • Porter un masque jetable en cas de contact avec des personnes issues d’un autre foyer que celui familial.
  • Se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon pendant 30 secondes surtout après s’être mouché, avoir toussé ou éternué.
  • Utiliser un mouchoir à usage unique pour se moucher
  • Éternuer ou tousser dans le pli du coude

 

Le sentiment d’inquiétude

On pourrait croire en cette période de vague de Covid que les anciens virus ne sont plus aussi virulents qu'auparavant. Ce n’est pas le cas, les virus sont toujours bien présents et continuent d'affecter la population. En 2021, il y a eu une forte hausse de consultation chez le médecin pour ces virus. Notre corps construit son système immunitaire en se battant contre des virus. Ces deux dernières années, le combat était principalement lié au Covid et les confinements ont considérablement réduits les risques d’être contaminés.

L’année dernière, les épidémies sont restées aux abonnés absents grâce à l’application stricte des gestes barrières combinée à un confinement sur le 4ème trimestre de l'année. Une tendance confirmée par un précédent bulletin épidémiologique de Santé publique France : « Du 5 octobre 2020 au 18 avril 2021, aucun cas grave de grippe n’a été signalé. […] Durant la saison précédente, 860 cas graves de grippe avaient été rapportés. » 

C’est pourquoi cette année, avec des restrictions bien moindres, les infections ont repris assez fortement. Il est devenu plus commun d'être contaminé par un de ces virus et d’autant plus puisque notre corps a perdu une part de sa combativité.

Dans une période comme celle-ci, il faut prendre en compte que le covid n’est pas le seul virus qui puisse atteindre la population mais “seulement” un de plus. Les virus tels que la grippe ou la bronchiolite sont présents depuis longtemps et continuent de proliférer lorsque les températures chutent et que l’hiver s’installe. On note tout de même que pour le moment, ces niveaux n'ont pas encore atteint ceux précédant l’épidémie de Covid-19.

 

Appliquer les gestes barrières, c’est se protéger et protéger les autres.

 

 

 


source : santé publique france - france culture - 20min - franceinfo

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.